Cayo Guillermo 1 my travel plan

Se rendre à Cayo Coco 🛩️

Cuba dispose de nombreux petits îlots coralliens appelés « Cayos » tous réputés pour leurs eaux transparentes et leurs plages de sable fin. Nous avons choisi Cayo Guillermo, accolé à Cayo Coco (la quatrième plus grande île Cubaine). Les deux (seules îles aménagées) appartiennent à l’archipel de Jardines del Rey qui dispose d’un aéroport qui dessert principalement La Havane et le Canada (Montréal et Toronto quasi quotidiennement) et en saison Lisbonne, Moscou et d’autres villes Canadiennes. Nous terminons notre périple Cubain par Cayo Guillermo, ce qui nous a permis de repartir directement depuis l’île (vol direction Toronto avec Air Canada Rouge, avant de rejoindre Munich, puis Lyon). Même si cela vous fera transiter par le Canada, cela évite de rejoindre La Havane (plus de 500 kms) ce qui, dans mon cas, était bien plus onéreux et faisait perdre une journée en taxi.

Jardines del Rey est relié au continent par une route digue de 27 kms (le pedraplén) à fleur d’eau, un magnifique spectacle conduisant vers des décors paradisiaques. Nous avons eu la chance de la traverser en arrivant sur l’île. Aucune ligne de bus directe (et même indirecte) ne relie Trinidad et Cayo Coco, nous avons donc fait le trajet en taxi. Notre hôte à Trinidad nous a recommandé un taxi collectif (70 CUC contre environ 120 CUC en taxi privatif). Le trajet fut magnifique, au cœur de petits villages reculés, la ville de Sancti Spiritus (que j’aurais adoré découvrir si j’avais une journée de plus) et la superbe vallée des moulins à sucre (Vale de los ingenios).

Par contre, comme partout à Cuba, il faut être patient ! Comptez environ 6h de trajet (pour moins de 300kms) avec de nombreux stops (pause technique, pause café, pause pour refroidir le moteur… pause pour changer de taxi car oui, il est bon de savoir que, seuls les taxis officiels – de couleur jaune – sont autorisés à entrer au Jardines del Rey).

Route Trinidad - Cayo Coco (my travel plan) 1 Route Trinidad - Cayo Coco (my travel plan) 2
 

Que faire à Cayo Coco ? 🤔

Cayo Guillermo possède quelques hôtels mais surtout trois magnifiques plages et des mangroves royaume des flamants roses… à part ça, honnêtement, pas grande chose. Avant de réserver votre séjour sur l’un de ces cayos ayant conscience que:

  • Vous ne serez pas déçus par les paysages aussi somptueux que sur les photos (cf Maldives ou Bahamas)
  • MAIS que l’ambiance dans ces hôtels aseptisés, all inclusive, est particulière et bien loin du continent Cubain.

C’est un peu déroutant de voir d’aussi belles plages… entourées de complexes hôteliers (il y en a peu mais ils sont tellement grands, qu’ils prennent de la place dans le paysage). La Playa Pilar est elle préservée de toute habitation, une plage sauvage (la plus belle de Cuba selon certains) recouvert d’un sable blanc étincelant (tellement doux et fin, je n’avais connu ça!) et d’une eau cristalline. Un bus touristique dessert la plage Pilar et chaque hôtel de l’île (Hop On Hop Off bus pour 5 CUC par personne et par jour).

Playa Pilar (my travel plan) 2Playa Pilar (my travel plan) 1

 

Evidemment, toutes les activités nautiques vous seront proposées à Cayo Coco : kite surf, plongée, snorkelling, catamaran… Il y a également un delphinarium à Cayo Guillermo, auquel je ne me suis pas rendue car l’idée d’emprisonner des dauphins dans une petite piscine pour que les touristes nagent avec eux, ne me réjouit pas.

Où dormir à Cayo Coco?🍹

Les îlots proposent uniquement des all inclusive car il n’existe aucun restaurant / bar dans l’archipel. Personnellement, c’était mon premier complexe tout inclus car j’ai toujours su que ce n’était fait pour moi… je l’ai donc choisi pour son cadre. Mon choix s’est porté sur le Melia Cayo Guillermo, qui propose la plus belle des plages. Honnêtement j’ai été surprise par la qualité de service même si je pense que mes séjours dans ce type de complexe resteront TRÈS occasionnels.

Cet hôtel 5 étoiles proposetous les services : un snack-bar ouvert H24, un espace dédié aux spectacles, un bar à cigares, une salle de sport, un réfectoire à volonté et 4 restaurants plus raffinés. Il y a également un court de tennis, un centre de plongée, un bureau d’excursions (équitation, ski nautique…). En plus d’un accès direct à la plage privée et son superbe ponton (cf photos), le Melia Cayo Guillermo dispose d’une piscine très agréable.

Les chambres sont propres et bien équipées, le personnel est très agréable et en y allant hors période de vacances scolaires (première semaine de Mars), l’hôtel devait être rempli à… 30% maximum, ce qui permet d’en profiter pleinement en étant souvent seul.

Cayo Guillermo 3 my travel plan

Ce qui est le plus dérangeant est sans doute de côtoyer tant de luxe (pour seulement 70€ par nuit par personne) après avoir vu tant de pauvreté sur le continent, surtout en ayant accès à de la nourriture à volonté lorsque l’on a connaissance des pénuries et du rationnement dans le pays.

Comme à mon habitude je vous partage mon ressenti, le plus spontané, mais je ne veux surtout pas vous couper l’envie de vous ressourcer dans ce décor splendide. Un confort qu’il fait bon de retrouver (j’avoue) après 2 semaines plus « roots » et un paysage idéal pour se reposer avant de rentrer.

Mon seul conseil serait de ne pas rester plus de 3 ou 4 jours si vous n’avez pas l’habitude de ce type de séjour. 

🥥 Pour les addicts de l’eau de coco (Pipa Fria), rendez-vous près de la plage le matin. Les jardiniers iront volontiers vous décrocher une noix de coco directement dans le cocotier, un coup de machette plus tard, une paille sortie du jean : une délicieuse coco à déguster !

J’espère vous avoir permis de voyager, au travers de ces 4 étapes de mon voyage à Cuba, et donné envie de découvrir ce superbe pays.

Cayo Guillermo 2 my travel plan

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *